La ruralité en France

La ruralité en France
10
juil.
Marie-Laure Vinas Blog Aveyronnais
La ruralité en France

Finalement, la ruralité, qu’est-ce que c’est ?

Nous sommes en plein cœur de l’actualité : le gouvernement vient d’inviter les membres du syndicat de l’UMIH (Union Des Métiers de l’industrie de l’hôtellerie) à un meeting intitulé : RURALISONS ! - J’adore. Ce qui veut dire que notre manière de vivre des intéresses...mais finalement, la ruralité, qu’est-ce que c’est ?


Commençons par le fait de connaître le prénom de son voisin, de lui téléphoner quand il neige pour savoir s’il a besoin de bouteilles d’eau ou de médicaments, c’est peut-être cela la ruralité.


- > Contre argument : il ne neige pas partout et puis de moins en moins. Alors la ruralité c’est quoi ? Faire pousser un pied de tomates sur ma fenêtre dans un pot en géotextile ? Après tout, tout le monde a une fenêtre…

Pour moi, la ruralité c’est la manière de vivre. C’est le fait de ne pas subir les vagues de modes, de ne prendre que le meilleur, d’être quelque fois méfiante, ou amusée… de prendre du recul. Je ne saurais pas la définir exactement tant elle fait partie de moi, depuis 37 ans. Je me lève le matin et la seconde chose que j’entends après la sonnerie de mon réveil ce sont les oiseaux qui ont nichés sous l’avant toit de la maison. Ensuite, après avoir rempli mes obligations diverses, je file au bureau avec mon acadiane : 8 minutes de trajet, pas un seul feu rouge, pas un seul ralentissement ( sauf en ce moment les agents de voirie qui obstruent un peu les fossés avec leur épareuses). La matinée se passe avec au moins une visite personnelle qui se résume à : tu me paye le café ? et à du boulot qui s’accumule...et puis j’ai la visite, enfin, j’ai un livreur que je pourrais appeler FLASH tellement il va vite. Nous ne vivons pas sur le même rythme c’est évident; oreillette d’un côté, flasheuse à la ceinture, c’est un vrai homme bionique. Il débarque d’une planète où les gens ne se disent pas bonjour, et où l’on ne regarde pas les gens. On éteindra pas non plus son véhicule, qu’on ne gare pas non plus. Il ne sait dire que : « signature s’il vous plaît » - le paradis. C’est ça la ruralité : des moments où l’on est décalé avec ceux qui passent dans notre journée. C’est la même chose à Paris lorsque je monte dans le métro : je dis bonjour aux 10 personnes qui m’entourent et ils se mettent à enfoncer leur tête dans leur cou. Ils ne sourient pas aux autres, serrent leurs sacs (comme si j’allais leur piquer) contre leur buste et baissent les yeux. Wouhaou. BREF


Ils ont parlé, au meeting sur la ruralité, que nos territoires allaient sans doute devenir TERRE D’AVENIR. Lol je pense qu’ils sont fous, mais que le raisonnement est bon. En fait, je constate que les zones urbaines se remplissent d’humains qui ne se connaissent pas mais qui sont connectés. Connectés à quoi? A leurs semblables ! C’est dingue mais tout le monde se regroupe autour du même chanteur, sans savoir si son voisin (dont on ne connaît pas le prénom) l’aime aussi. Dans l’Aveyron, enfin de ce que j’en connais, on fait la démarche d’aller frapper à la porte du-dit voisin, ( et non, on ne lui téléphone pas), qui nous invite à rentrer. On lui expose alors notre projet descendre à Montpellier voir le concert de P!nk ( et oui mon bouchon, on écoute aussi pINK ) et on l’invite à lui prendre une place et à faire du covoiturage.

Miladiou, les ancêtres ! On est en 2019 et cela se passe encore comme ça. Je pense que nous sommes dans le vrai mais que cela ne veut dire que nous sommes une terre d’avenir. Si je devais reprendre le terme, je dirais que nous sommes, les ruraux, installés dans un territoire stable. Nous nous adaptons à ce que la nature humain nous apporte de nouveauté, mais nous ne changeons pas de vie.Les citadins fluctuent leur vie en fonction de courants de modes, ce qui transpirant de vérité dans les archives photos.

Nous les ruraux, avons une tenue vestimentaires à peu près semblable de cinq en cinq ans. Il n’en ai rien des citadins, qui n’ont d’ailleurs plus de boites mais des NAS. Dans la France profonde, puisque c’est ainsi que nos campagnes sont souvent cataloguées, certains sont contre les réseaux sociaux et les black-friday. 

Après, ils ont aussi parlé que nous pourrions inspirer l’état pour la création de nouvelles démocraties. Pour info nous vivons dans le même pays.




Ste-Eulalie de Cernon : mon village, rural.

Laisser un commentaire

Bienvenue le blog des Aveyronnais !

Sur ce blog, je vous parle de l'Aveyron, mon cher département, mais aussi de ses acteurs, des lieux qui m'inspirent et de la vie de votre marque préférée.


MON INSTAGRAM

En savoir plus